MenuHaut






                                                                                    
Introduction
WEBCAM
HHO
Richard Vialle
Autogénérateur
NextGen
Gegene
CFR - Cold Fusion Reactor
(Fusion Froide)

CFR 1
CFR 2
Gegene CFR 1
Gegene CFR 2
Plasma Spark
Bedini
Hatem
Soutien
Mises A Jour
Contacts
Menu Principal


Bedini



En ce qui concerne ce système, je peux vous confirmer qu'il est assez facile de faire tourner un moteur.
Par contre pour une quelconque sur-unité, je n'ai pas pu la vérifier.

Je vais donc tenter de vous décrire brievement le montage que j'ai réalisé.
Cela remonte à quelques temps, donc je peux me tromper légèrement sur le résultat exact, mais pour le principe c'est bon ^^



A ) Construction :

Il s'agit d'un disque en PVC, percé sur les cotés par 6 trous, dans lesquels sont logés des aimants néodyme.
Ils sont disposés avec le pole Nord vers l'éxtérieur ( ou l'intérieur, peu importe, ce qu'il faut c'est avoir tous les même pôles à l'extérieur ).
Dans mon cas, j'ai fixé ce disque sur un moteur brushless de modélisme, pour avoir une base sur roulement à billes. ( et pour une autre utilisation plus tard, Hatem par exemple )
Deux bobines sont utilisées dans mon montage : une pour créer une impulsion de répulsion, et l'autre pour servir de trigger. ( une impulsion apparait à chaque passage d'un aimant )
Il faut les disposer de telle sorte que si un aimant soit présent devant une bobine, un autre aimant doit être devant l'autre bobine, l'alignement doit correspondre pour la synchronisation.

Un petit schéma vaut mieux qu'un long discours :




B ) Fonctionnement :

Lorsque un aimant passe devant la bobine trigger ( détectrice ), cela crée une impulsion.
Cette impulsion doit être utilisée pour driver un mosfet ou igbt, qui pilote lui même la bobine de répulsion.

Il faut s'assurer, avant de tenter de lancer le montage, que la polarité de la bobine de répulsion soit correcte, et repousse bien les aimants.
Pour ce faire, il suffit d'alligner un aimant avec la bobine, et d'envoyer manuellement une impulsion.
Si le disque ne tourne pas, c'est qu'il est attiré et que donc il faut inverser la polarité de la bobine.
Le disque doit être repoussé lorsque l'on envoie une impulsion dans la bobine de répulsion.

Une fois ce test réussi et l'alimentation branchée, vous pouvez lancer le disque à la main.
Si le disque à du mal à tourner, c'est que l'impulsion de la bobine trigger est inversée.
Il faut en effet récupérer l'impulsion inverse de la bobine trigger, je m'explique:

Lorsqu'un aimant se rapproche de la bobine, cela crée une impulsion positive, et lorsque l'aimant s'éloigne, l'impulsion devient négative.
Vu que le système fonctionne en répulsion, l'impulsion doit trigger le mosfet seulement lorsque l'aimant est passé par " le point mort haut", en comparaison avec le piston d'un moteur thermique.
Si l'impulsion se fait lorsque l'aimant s'approche, la bobine de répulsion vas freiner le disque car créer une répulsion en sens inverse.
Le but est de créer une impulsion de répulsion lorsque l'aimant s'éloigne, pour aider à la rotation.

Encore un petit dessin car je sens que tout s'embrouille dans votre tête ^^:


Deux possibilités pour récupérer correctement l'impulsion de trigger :
Soit vous inversez simplement la polarité de la bobine de détection, soit vous ajoutez un circuit de detection de zéro, vers le bas.
Le plus simple pour expérimenter: ne vous embétez pas avec çà, vous essayez, et vous inversez si cela ne marche pas bien ^^

Donc une fois que le système se lance, il vas monter progressivement en vitesse et se stabiliser à ce que j'appelle sa vitesse de croisière.



C ) Analyse :

Quand le moteur tourne lentement, la durée d'impulsion est plus grande ( T = 1/F ).
En effet, l'aimant bouge plus lentement devant la bobine trigger.
Celà vas générer une longue impulsion, durant laquelle sera activée la bobine de répulsion.
Cela vas créer un gros champ électromagnétique qui poussera pas mal l'aimant en face de celle ci.
Au contraire, si la vitesse est trop grande, la durée d'impulsion vas se raccourcir, ce qui vas baisser la puissance de répulsion, et donc la vitesse.

Le système s'adapte donc automatiquement à sa propre vitesse de croisière.
Vous pouvez la changer facilement en jouant sur la tension :
Si vous augmentez la tension ( U ), pour une même vitesse de rotation et donc d'impédance ( R ) de la bobine répulsive, le courant ( I ) vas augmenter.( I = U / R )
L'augmentation du courant vas provoquer un champ plus fort, donc plus de force, donc plus de vitesse.
Au contraire, si vous réduisez la tension, le courant vas aussi diminuer, et donc la force, et donc la vitesse...
Vous pouvez donc facilement changer la vitesse de croisière du système.



D ) Essais :

Pour les essais, j'ai bien entendu été tenté de récupérer directement la tension générée par le moteur brushless supportant le disque.
Ce fût un echec, il ne faut apparement pas utiliser directement la force du moteur Bedini.
Il faut seulement récupérer l'électricité par des bobines sur les autres "branches"
( emplacements alignés avec les aimants, comme les deux autres bobines).
Il y apparait bien entendu du courant, comme pour la bobine trigger.
Mais je n'ai pas réussi à tirer beaucoup de courant car cela freine magnétiquement le moteur Bedini, et fini par le stopper.

Je précise que la réalisation avait été faite un peu à l'arrache car je n'ai pas de matériel et outillage facilement accessible pour façonner précisément ce genre de choses.
J'ai fait faire d'autres disques pour faire des essais avec le système Hatem, mais je pourrais les utiliser pour faire quelques essais Bedini et les filmer pour mieux vous montrer.