MenuHaut






                                                                                    
Introduction
WEBCAM
HHO
Richard Vialle
Autogénérateur
NextGen
Gegene
CFR - Cold Fusion Reactor
(Fusion Froide)

CFR 1
CFR 2
Gegene CFR 1
Gegene CFR 2
Plasma Spark
Bedini
Hatem
Soutien
Mises A Jour
Contacts
Menu Principal


Fusion Froide



A ) Construction :

Le montage est constitué d'une anode en inox (cuillère à soupe), et d'une cathode en tungstène (tige de soudure TIG).
Le tout trempe dans de l'électrolyte contenant de l'eau du robinet + du KOH.

L'alimentation est constituée par deux transfos 240V-->220V, dont les primaires sont cablés en parallèle.
Chaque secondaire possède un pont de diodes, dont les sorties sont aussi cablées en parallèle.
Je ne connais pas la puissance de ces transfos par contre, 200W ou 300W je penses.

Pour les condos, j'utilises un lot de condo-flash (appareil photo, décharge rapide) de 400uF, en parallèle avec un gros condo de 1000uF.

Un transfo de 500W sert de self, et est cablé en série avec la ligne de l'anode.




B ) Fonctionnement :

C'est une bonne question, à laquelle je ne sais pas répondre ^^.
Il me semble que j'avais tenté de reproduire le système de Jean Louis Naudin...



C ) Essais :

Ma toute première expérience a été réalisée dans mon salon, fermé : une chose à ne surtout pas faire !!!
Il se dégageait pas mal de vapeurs nauséabondes, probablement toxiques d'ailleurs, et peu être même des radiations...
J'ai eu mal à la tête et j'ai fini par transférer tout le barda dehors, pour filmer en "sécurité".

Voici donc la vidéo réalisée, une réaction commence à 36 secondes :




Le système me semblait assez dangereux, donc je n'ai pas poussé les expériences.
Je ne suis pas non plus en mesure d'affirmer ou non que c'est bien un début de fusion froide...

La même manip a été reproduite en inversant la polarité des électrodes, et là il ne se passait rien d'autre qu'une simple électrolyse...
Les transfos avaient l'air de chauffer + que précédemment.
En remplaçant le KOH par du bicarbonate de sodium, il ne s'est rien passé non plus, à part une électrolyse.
Le bicarbonate a ensuite été viré pour recommencer avec du KOH avec la bonne polarité, et la réaction est revenue.

Il faut donc, pour arriver à obtenir la même réaction : tenir compte de la polarisation, et de la composition de l'électrolyte.
Il me semble que l'électrolyte doit chauffer suffisament avant d'obtenir une réaction.