MenuHaut







menu                                                                                     
Introduction
Générateurs
Protections
Economies de carburant
Chalumeau
Expériences
HHO 12V
Drycell
Moteur Thermique
HHO 240V
Drycell V1
Drycell V2
Chalumeau V1
Chalumeau V2
Voiture V1
Voiture V2
Moteur Thermique
Groupe Electrogène
Annexes
Allumage
Injection
Water Fuel Cell
Présentation
Construction
Recherches
Contact
Mises A Jour
Soutien
Menu Principal


Protections




Dans cette rubrique je vais parler des protections à installer, pour vous et pour le matériel.
Il est important de ne pas négliger ce point, car comme expliqué précédemment, le HHO est un gaz formidable mais extrêmement dangereux !



On commence donc par les protections collectives :


BULLEUR :

Prévoir en sortie du générateur HHO (+ réservoir) : un bulleur.
Cela permet d'empécher que les retours de flammes n'atteignent le réservoir, qui est un joli stockage d'électrolyte mais surtout de HHO sous pression !
Dans un système idéal il ne doit pas y avoir de retours de flammes, mais ne vous faites pas d'illusions, il y en aura TOUJOURS à un moment ou à un autre.

Même dans un système bien étudié cela peut arriver, il faut donc toujours au moins un bulleur, c'est le stop-flamme par excellence.
Sur le principe, c'est simple : un bête tube rempli d'eau.
Le HHO arrive par le bas de la colonne d'eau, la remonte par pression et gravité, puis ressort par en haut.
Si une flamme revenait en haut du bulleur, elle serait stoppée nette dans tous les cas par la colonne d'eau.

Il faut bien sur respecter certaines caractéristiques pour que le bulleur soit efficace.
C'est à dire : prendre un tube le plus haut possible, pour avoir une grande colonne d'eau, et avoir le tube le plus étroit possible, pour limiter l'accumulation du HHO.
A la place de l'eau, il est même conseillé de mettre du vinaigre blanc.
Il permettrait de supprimer l'effet corrosif de l'additif, qui se trouve mélangé au HHO.
C'est utile si on utilise en sortie un appareil à base d'aluminium, comme dans les voitures.

Il est aussi conseillé d'utiliser un double bulleur, qui permet d'éviter que le produit du bulleur ne soit aspiré par le générateur HHO lors de son refroidissement.
Possibilité de rajouter aussi un système de soupape pour libérer la pression lors de l'explosions du retour de flamme.


STOP-FLAMMES :

Après le bulleur, on rajoute souvent 2 stop-flammes en série.
Le bulleur c'est super efficace, mais en cas de retour de flamme, il peut y avoir explosion si mauvaise conception ( tube trop large par exemple )
Leur conception est simple aussi, mais cette fois on utilise des matériaux divers pour former des micro-trous.
On peut tester divers matériaux, certains utilisent du sable par exemple, d'autres des pierres de bulleur d'aquarium, d'autres encore des stop-flamme de soudure au gaz.

Pour ma part j'ai testé avec du tube galva bourré avec de l'éponge inox : cela ne stoppe rien du tout... (trou probablements trop gros).
Ensuite j'ai testé avec ce même tube rempli de laine de fer.
Cela bloque bien les retours, mais la laine de fer se consume doucement dans le stop flamme, donc dommage, obligé de le plonger dans l'eau, et bien sur la rouille apparait avec le temps...
Pour finir j'ai testé avec de la laine de bronze, et là tout se passe correctement !
Elle joue bien son role de stop flamme et ne se consumme pas, donc c'est fonctionnel.

Tout au début j'achetais des stop flamme HHO sur ebay, mais j'ai eu un léger souci lors d'essais sous de gros débit : le stop flamme c'est transformé en énorme chalumeau, il s'est consumé de l'intérieur des deux stop-flammes, la flamme est presque retourné au bulleur.
Bien sur le bulleur était mal fait, bien trop large et pas assez de vinaigre, donc grosse réserve de HHO : super dangereux.
Depuis j'ai changé de protections, mais au début quand on commence ce n'est pas évident.


ENVIRONNEMENT :

Il y a aussi quelque chose de simple mais dont on ne pense pas forcément :
Le lieu de l'expérience !
Si vous êtes dans un endroit confiné, sans aération, et avec un générateur qui fuit (cela arrive aussi vous inquietez pas), et bien gros risque de transformer la pièce en bombe !

Ce gaz est super "fin" et passe partout.
La moindre minuscule ouverture et c'est la fuite assurée.
Cela peut paraitre bête à dire mais vous comprendrez en manipant, on se faire avoir bien + qu'on ne le croit :)

Le mieux c'est de travailler en extérieur, comme çà pas de soucis.
Ou du moins pas de soucis de ventilation, car il peut toujours y avoir d'autres problèmes.



On en vient ensuite aux classiques EPI (Equipements de Protections Individuelles) :

Des gants :
      - en caoutchouc par exemple car l'électrolyte est corrosive
      - anti-chaleur car matériaux chauffés avec un chalumeau (3000°C)

Des lunettes :
      - protections des éclaboussures d'électrolyte
      - protection des éclats si explosions
      - protection de la lumière de fusion des matériaux

* Vetements :
      - étanches si possible contre l'électrolyte
      - épais contre les éclats

* Chaussures :
      - on évite les "tongs" cause électrolyte, éclats, fusion, etc ....

* Casque :
      - anti-bruit si nécessaire (moteur thermique)



Bien sur je vous avoue que je n'utilises que très peu d'EPI, je suis souvent en claquettes etc...
Mais je suis loin d'être un exemple !
Par contre les lunettes de protections je les utilises toujours !!!!
Si une main ou un pied est brulé ce n'est pas trop grave, mais si c'est les yeux c'est fini !

Donc si vraiment vous devez porter qu'un seul EPI, mettez au minimum des lunettes.
C'est vraiment le minimum vital.

Pour ce qui est de l'électrolyte, ce n'est pas non plus de l'acide qui va vous faire fondre instantanément mais bon, c'est pas super agréable comme sensation sur la peau.
Sur les doigts par exemple on a l'impression de ne plus avoir d'empreinte, cela est tout lisse au toucher.



Donc concrêtement quoi utiliser?
Et bien pour ma part c'est un bulleur rempli de vinaigre blanc.
Puis un stop flamme minimum, 2 si je peux.
Et pour les EPI, c'est principalement uniquement les lunettes de protection.
Lunettes de soudure si chalumeau : les pièces deviennent blanches avec énormément de lumière, c'est très intense même si ce n'est pas visible sur les vidéos.
Bien sur attention aux risques électriques du coté du générateur HHO !


Libre à vous de ne pas prendre de précautions, mais c'est à vos risques et périls.